Victime de l'affaire DUTROUX.

Saturday, May 07, 2005

LA PEUR DU SCANDALE.

Mes deux anciens avocats, Maîre DURTETTE et Maître CHEMLA se sont arrangés avec les juges d’instruction de Charleville Mézières (plus précisément le juge PREAUBERT) afin d’éviter que mon affaire sorte au grand jour. Je trouve cela inadmissible; cela veut tout simplement dire qu’ils sont complices avec les autorités judiciaires belges (Neufchâteau). Croyez-moi, à ce petit jeu dangereux, tôt ou tard, ils me le paieront cher. Et oui, comment voulez-vous que mon affaire sorte au grand jour si vous avez de mauvais avocats et de mauvais juges d’instruction (qui sont en plus de mauvaise foi).
Ces jours -ci, j’ai pu me rendre compte qu’ils n’ont rien fait pour établir la vérité. En plus, Maître CHEMLA s’est permis à plusieurs reprises d’insulter le juge CONNEROTTE (qui je vous le rappelle a fait arrêter DUTROUX). C’est tout de même incroyable mais c’est la réalité !

A propos de Michel NIHOUL, le complice de Marc DUTROUX; il a été condamné à 5 ans de prison pour trafic de drogue. A ce jour, il est toujours en liberté. Il a même demandé à effectuer sa peine avec un bracelet électronique. Ce qui veut dire qu’il resterait en liberté.
Le comble de l’histoire, c’est que moi, si je me fais attrapé sur le territoire belge, c’est la prison immédiatement ! Vous trouvez cela normal ?
Moralité : Si les juges d’instruction veulent être respectés, qu’ils commencent par respecter les victimes !

0 Comments:

Post a Comment

<< Home